Qui nous sommes
Missions
Les statuts de la SFDP
Le bureau
Devenir membre / Renouveler sa cotisation

Nos activités
Prix de thèse
Conférences
Rencontres

Nos publications

Quelques liens utiles

Nous contacter

Retour à la page d'accueil

Prix de thèse de la SFDP


Le principe
La SFDP vise à promouvoir les docteurs en pharmacie en misant sur l'excellence de leur formation. L'aboutissement de cette formation est une thèse. Afin de favoriser l'esprit de recherche de l'excellence, la SFDP récompense chaque année un docteur en pharmacie titulaire d’un doctorat d’université qui par sa thèse a su montrer des qualités de recherche, de synthèse et d'analyse remarquables.

Ainsi, elle dote chaque année le Prix des Sciences Pharmaceutiques de l'Académie nationale de Pharmacie.

Le prix est ouvert à toutes les disciplines pharmaceutiques, mais pour des thèses de doctorat d'université, soutenues depuis moins de deux ans à la date de candidature, et exclusivement réservé à un pharmacien, de la métropole ou de pays francophones.
Un jury comprenant des représentants de l’Académie nationale de pharmacie et le président de la Société internationale des docteurs en pharmacie d’expression française, désigne selon les règles de l’Académie nationale de pharmacie, le travail qui, parmi les thèses reçues, lui parait le plus représentatif.

Le Prix est remis solennellement au lauréat, lors de la séance de rentrée de l’Académie Nationale de pharmacie.
Le prix est doté d’une somme dont le montant est voté chaque année par le bureau de la SFDP.

Dossier de candidature
Un dossier de candidature doit être déposé au Secrétariat de l'Académie nationale de pharmacie, 4 avenue de l'Observatoire, 75270 Paris Cedex 06, France.

Consulter le site Internet de l'Académie Nationale de Pharmacie (http://www.acadpharm.org) pour les modalités de candidature.

Les lauréats du prix de thèse
Voici la liste des lauréats du prix de thèse :
  • Année 2016 : Gabin FABRE, pour sa thèse de Doctorat des Universités de Limoges et de Palacký Olomouc intitulée « Molecular interaction of natural compounds with lipid bilayer membranes : towards a better understanding of their biological and pharmaceutical actions.»
  • Année 2015 : Charline KIEFFER, pour sa thèse de Doctorat de l’Université Université d'Aix-Marseille intitulée « Pharmacochimie antiprotozoaire en séries quinazoline et quinoléine : synthèse, évaluation biologique et recherche du mécanisme d’action »
  • Année 2014 : Marianne PARENT, pour sa thèse de Doctorat de l’Université de Lorraine intitulée « Formulation in situ de donneurs de monoxyde d'azote»
  • Année 2013 : Helene LEHMANN, pour sa thèse de Doctorat de l’Université de Strasbourg intitulée « Le médicament à base de plantes en Europe-statut, enregistrement, contrôle»
  • Année 2012 : Marie HERR BREGET, pour sa thèse de Doctorat de l’Université Paris Descartes intitulée « Cadre/Mode de vie et symptomatologie respiratoire et allergique au cours des 18 premiers mois de vie : Résultats de la cohorte de nouveau-nés Paris».
  • Année 2011 : Ali MAKKY, pour sa thèse de Doctorat de l’Université Paris XI intitulée « Analyse des mécanismes de pénétration intramembranaire de porphyrines glycoconjugées utilisables en thérapie photodynamique des cancers : modélisation des interactions spécifiques et non spécifiques».
  • Année 2009 : Éric CAUDRON, pour sa thèse de Doctorat de l’Université Paris XI intitulée « Intérêts et limites de la fluorescence moléculaire dans le cadre du diagnostic biologique de la maladie de Fabry et de la détection supramoléculaire des lipides».
  • Année 2007 : Christophe AUGÉ, pour sa thèse de Doctorat de l’Université de Reims intitulée « Synthèses en série tryptophane : dipeptides à visée anti-angiogénique et dérivés C-2-mannosylés».
  • Année 2004 : Caroline PERRIN-SARRADO, pour sa thèse de Doctorat de l’Université de Bourgogne (spécialité : Physiologie et Pharmacologie) intitulée « Rôle des protéases dans l'adaptation du myocarde à l'ischémie».
  • Année 2003 : Emmanuelle ALEXANDRE, pour sa thèse de Doctorat de l’Université de Lille 2 intitulée « Régulation des dépenses pharmaceutiques publiques dans l'Union Européenne».
  • Année 2002 : Hélène VAN DEN BRINK, pour sa thèse de Doctorat de l'Université Paris XI intitulée : « Les médicaments orphelins dans le contexte de la maîtrise des dépenses de santé».
  • Année 2001 : Erwan POUPON, pour sa thèse de Doctorat de l’Université Paris-V – René Descartes consacrée aux « Nouvelles pipéridines (R) – (-) phénylglycinol pour la synthèse de produits naturels».
  • Année 2000 : Cécile LAUGEL, pour sa thèse de Doctorat de l'Université Paris XI intitulée « Contribution méthodologique à l’étude des émulsions multiples en cosmétologie».
  • Année 1999 : Stéphanie DESGOUILLES, pour sa thèse de Doctorat de l'Université Joseph Fourier (Grenoble) intitulée « Compréhension des mécanismes de formation des nanoparticules préparées par émulsification-évaporation de solvant».

    Plus d’information, envoyer un email à contact@docteurenpharmacie.org